Illustrations 1920s – archives Hart Schaffner Marx

Aujourd’hui, For The Discerning Few vous présente quelques illustrations des années 1920 provenant du catalogue de la Maison américaine Hart Schaffner Marx fondée en 1887. Outre l’ensemble des mises, très réussies, le port des pantalons est remarquable. A la taille naturelle, ils sont portés courts – que cela soit sur une bottine ou sur un soulier bas – avec une jambe fuselée, un bas étroit (en moyenne 18,5 cm) et généralement un revers conséquent (en moyenne 5,5 cm), laissant apparaitre les chaussettes.

A titre personnel, nous apprécions grandement les tenues et les proportions illustrées ici, qui corroborent notre billet intitulé "La mode du pantalon court? Un faux débât".

Source: NY Public Library via Howard Yount of the Style Forum.

3 Commentaires

Classé dans Histoire / History

3 réponses à “Illustrations 1920s – archives Hart Schaffner Marx

  1. Lesueur Patrick

    Magnifique leçon d’élégance, malgré le temps écoulé, tous les fondamentaux sont déjà la bien présents, prêts à être reproduits de nouveau. De plus l’aspect mise en scène par l’illustration ajoute une force supplémentaire. Continuez de nous présenter ces catalogues réalisés par les artiste de légende des années 20-30, tels que Lawrence Fellows, Hurd, Leslie Saalsburg, ou Max H. Lang, et Hemjic dans notre pays, une source d’inspiration éternelle
    Bien à vous
    Patrick LESUEUR

  2. Bonsoir à vous deux,

    En voilà de belles mises dont on peut largement s’inspirer. Les années 20 sont surprenantes à bien des égards. Si seulement un peu plus d’enseignes proposaient des vêtements inspirés de l’époque, en prêt-à-porter…même s’il est bien sûr possible de se tourner vers un tailleur.

    En regardant ces illustrations, je me rends aussi compte à quel point le costumier de la série Boardwalk Empire (que vous aviez mentionné il y a quelques temps dans vos colonnes) respecte les codes et vêtements de l’époque. Une merveille, là aussi.

  3. unjourunautre

    même si ces planches de dessins magnifient les mises vestimentaires , je reste convaincu que s’il fallait réaliser une piece du vetement masculin et même un soulier ce sont dans ses années 20 qu’il faudrait aller puiser :

    le cintrage haut des vestes ( remarquer aussi la martingale qui est perchée tres haut)
    l’epaule près corps mais tombante grace à une encolure très enveloppante; et je ne parle pas des tres belles epaules raglantes de ces merveilleux manteaux assez long pour les cover coat et à mi- genoux pour les pardessus..

    les années 30 et les suivantes seront malheureusements sous l’emprise du diktat des modeux de l’industrie de l’habillement en plein essor repondant par là même à l’essor des "petites classes moyennes"..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s