Dehen 1920, made in Portland

Depuis quelques temps, la grosse maille "redevient relativement à la mode" pour peu que cette expression ait le moindre sens. Beaucoup d’enseignes en proposent aujourd’hui, mais non contentes de vous tirer dessus la plupart vous propose un produit de qualité médiocre qui contient suffisamment de polyamide et d’acrylique pour vous faire prendre feu à la moindre étincelle.

Mais peu importe, intéressons nous plutôt à Dehen, fabricant américain spécialisé dans la maille et les métiers à tisser, créé en 1920 par une famille d’immigrés allemands. Ce fabricant qui a fait beaucoup de private label pour des marques américaines et japonaises propose des produits portant sa propre griffe qui sont d’une qualité remarquable, certes pas donnés, mais toujours faits en Oregon, dans les règles de l’art. Grâce à la presse japonaise qui en parle depuis déjà plusieurs années, la marque suscite de plus en plus d’intérêt, ce qui aboutit à des collaborations, avec des personnages un peu plus  flamboyants tels que Mark Mcnairy, que vous pouvez notamment retrouver à Paris, chez Starcow.

6 Commentaires

Classé dans Marques / Brands

6 réponses à “Dehen 1920, made in Portland

  1. dl

    Merci de me faire découvrir cette marque. J’aime bcp le ton de cet article (notamment le passage sur la polyamide). Continuez!

  2. J’avais fait un petit article sur eux auparavant

    http://whereisthecool.blogspot.fr/2012/02/in-beautiful-dehen1920-line-of.html

    Je suis un peu déçu qu’une marque si authentique se soit "maquée" si vite avec un mec comme Mc Nairy, mais bon, espérons qu’elle garde sa fraîcheur pour les prochaines collection.. (pas de nouvelle d’ailleurs cette hiver).

    • Effectivement, on peut partager votre analyse. McNairy n’invente rien et n’apporte pas grand chose mais il est en vogue, donc si ça profite à Dehen et que cela permet à l’usine de tenir, tant mieux. C’est le principal. Au moins leur nom apparaît.

      • Attention, Dehen 1920 est la ligne héritage de la marque Dehen, grosse entreprise culte aux US, bien loin de déposer le bilan. Dommage donc d’avoir laissé au styliste ce petit label qui aurait pu rester pur.. Mais bon, ça ne m’a pas empêché de leur faire une grosse commande.. si des gens préfèrent aller chez Starcow acheter des lettermans à 14bandes sur le bras, c est leur problème..

  3. Pingback: La Varsity Letter | For The Discerning Few

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s