Archives de Tag: fabrication française

J.M. Weston

Source: Keikari & Youtube.

Poster un commentaire

Classé dans Marques / Brands

Des nouvelles de Dominique Lelys

LE LYSLe talentueux et raffiné Dominique Lelys, ancien directeur du bureau de création d’Arnys, que nous avions interviewé quelques mois avant le rachat et la fermeture de la Maison historique de la rive gauche, est désormais consultant et dessinateur pour différentes Maisons de renom, mais l’information qui risque à coup sûr de ravir un nombre important de nos lecteurs férus d’élégance classique est qu’il a créé sa propre marque: LE LYS. Cette dernière a commencé à être diffusée en janvier dernier au Japon (forcément), aux Etats-Unis et bien sûr en France. LE LYS, fidèle à la philosophie de son créateur se veut être une alliance entre tradition et modernité. La marque à l’escrimeur propose pour le moment avant tout des accessoires (cravates sept plis montées main à petit pan contrasté, écharpes en pashmina double -face) mais d’autres pièces (à manches?) devraient suivre.Le Lys 2 Le Lys 1

Nous vous tiendrons informés. En attendant, nous vous invitons à vous rendre sur le site de Dominique Lelys afin de découvrir de manière plus précise sa vision et l’évolution de ses projets.dominiquelelys

2 Commentaires

Classé dans Marques / Brands

BEAUBIEN, une boutique à connaître

BEAUBIEN

En ce dimanche de printemps, petit coup de projecteur sur BEAUBIEN: une boutique parisienne située 21, rue Notre Dame de Nazareth dans le 3ème arrondissement que certains connaissent déjà et que les autres gagneront à connaître.

Installée à Paris depuis avril 2013, la boutique pensée et créée par Julien Bouzereau propose une sélection exigeante et pertinente de PàP masculin et d’accessoires.

En effet, on y trouve des produits authentiques tels que des casquettes Ebbets Field Flannels; les parkas et les sweatshirts Battenwear; les buttondown en Oxford de Gitman Vintage; les excellentes chemises chambray et western d’Orslow (une très bonne marque japonaise qui aurait mérité de figurer dans notre sélection); les pulls made in France Le Mont St Michel et les produits de This is not a polo shirt, la seconde ligne des créateurs de Band Of Outsiders. Tout cela mérite vraiment le coup d’œil à Paris ou en ligne via l’e-store de la boutique lancé il y a peu.
Battenwear Flannel Battenwear Parka Battenwear Sweat Dana Lee Leisure EFF NY Le Mont St Michel Melange Orslow Western TINAPS Polo

 

Poster un commentaire

Classé dans Shops

La Note Parisienne

La note parisienne

Une fois n’est pas coutume nous allons brièvement parler de bougies parfumées. En effet, nos amis Louis-Charles Aka et Florent Martin ont récemment lancé La Note Parisienne, un concept de bougies parfumées inspirées par les senteurs des différents arrondissements de la capitale.

Bien que nous ne soyons pas des spécialistes en la matière, nous avons pu tester les produits qui nous ont séduits et impressionnés par leurs senteurs originales et raffinées. Déjà disponibles dans plusieurs points de vente à Paris, nous ne pouvons qu’encourager nos lecteurs amateurs de ce type de produit à découvrir ces bougies élégantes.NP2

1 commentaire

Classé dans Marques / Brands

« Made in France », et alors ?

Depuis plusieurs mois, nous sommes contactés quotidiennement par de nouvelles marques de vêtements ou de chaussures qui ont pour seul argument commercial celui du « Made in France ». Nous avons envie de profiter de ce billet « coup de gueule » pour leur dire: « Et alors? »

En effet, nous regardons systématiquement ce que ces marques proposent – et ce sur quoi elles nous demandent de communiquer évidemment – et autant vous dire que cela nous laisse très déconfits. Mauvais patronages de chaussures ou de vestes, looks aux pantalons trop longs et trop larges, détails improbables etc … Vous ne verrez pas d’exemples photographiés ici car nous ne sommes pas là pour jeter l’opprobre sur des marques dont nous désapprouvons les méthodes mais qui ont le mérite de créer de l’activité.

La mode du « Made in France », mise en avant à grand renfort de déclarations gouvernementales, a selon nous deux limites.

La première est que certaines entreprises communiquent sur le « Made in France » alors même que leur production hexagonale ne représente que 10 ou 20% de leur production totale, ce qui n’est pas souvent mis en avant – et pour cause! – dans leurs communiqués de presse.

La seconde tient au fait que la « fabrication française » d’un produit devient purement et simplement un argument d’autorité, qui n’accepte aucune comparaison objective avec des produits étrangers. « C’est français donc c’est mieux ». Pour le vêtement et la chaussure, cela reste à démontrer. Il va sans dire qu’il ne s’agit pas de critiquer les derniers fabricants français qui font face à des difficultés d’ordres économiques, de formation de main d’oeuvre , etc… ou les Compagnons et Artisans, bottiers, selliers et tailleurs que l’on a souvent mis en avant et défendu ici. Nous mettons plus volontiers en cause le talent et le travail des marques elles-mêmes.

En effet, lorsque le « Made in France » devient un argument unique, asséné telle une massue, c’est souvent par des gens paresseux qui n’ont pas suffisamment bossé leur produit. Nous connaissons la plupart des ateliers de fabrication français et selon nous, la responsabilité de la marque – ou du donneur d’ordre quel qu’il soit – est déterminante. On ne s’improvise pas styliste ou designer et le travail d’une coupe ou celui des proportions d’une chaussure est primordial pour parvenir à un résultat concluant, au-delà de la façon, des finitions ou des matières.

Le « Made in France » est aussi l’argument ultime des cyniques: en somme, on nous dit d’acheter français par amour de notre prochain, par solidarité voire fraternité… Peu importe dès lors que le produit français soit moins bien et/ou plus cher, ce n’est pas le sujet. L’important, c’est la so-li-da-ri-té! On pourrait avoir mieux et moins cher ailleurs en Europe ? Ce n’est pas grave, car on le fait par amour. 

Blague à part, pour le client, où est l’intérêt d’avoir un costume thermocollé réalisé en France, au même prix – dans le meilleur des cas – qu’un costume semi-traditionnel réalisé au Portugal ou en Europe de l’Est ? Selon nous, tout consommateur a le droit d’acquérir un bon produit au meilleur prix. Le reste ne l’intéresse guère. Savoir qu’un produit est « Made in France », cela peut éventuellement ajouter une dose de satisfaction, si on a déjà la certitude d’avoir un produit qui tient la route. Sinon, à quoi bon ?

A notre sens, on ne peut pas blâmer certaines marques françaises – ou européennes – qui vont faire fabriquer à l’étranger avec un cahier des charges béton pour pouvoir proposer un produit au rapport qualité/prix satisfaisant. Par exemple, la nouvelle offre costume « mesure » de Julien Scavini fabriquée en Europe de l’Est propose un costume entièrement entoilé à 720 €, quand les costumes français entièrement thermocollés de notre Président sont proposés au même prix ou plus chers… Connaissant la précision et le professionnalisme de Julien, les retouches nécessaires seront, en plus d’une façon supérieure, effectuées dans les règles de l’art. Inutile de préciser que notre choix est vite fait.

Il existe bien entendu des problèmes d’éthique dans certains pays mais à en croire les soldats du « Made in France », seule la fabrication française pourrait se prévaloir de conditions de travail dignes. Or, que cela soit au Portugal ou en Europe de l’Est et même en Chine dans certains cas, les conditions de travail ne sont pas plus déplorables. 

Dans un premier temps du moins, et tant que de véritables moyens ne seront pas là pour relancer une industrie moribonde, on devrait d’abord se satisfaire des idées « Made in France », à l’image de projets comme Suit Supply ou Meermin (respectivement hollandais et espagnol) et d’autres, qui ont véritablement travaillé le produit et le style. Certes, la fabrication est essentiellement d’origine chinoise mais il vaut mieux porter un costume Suit Supply et une paire de richelieu Meermin que n’importe lequel des produits « français » que l’on a pu nous envoyer, nous pouvons vous l’assurer.

A titre d’information dans un autre secteur, la voiture chinoise appelée Qoros 3 vient de réussir haut la main le test européen Euro NCap avec 5 étoiles (note maximale) qui note la sécurité des véhicules. Il est loin le temps où les voitures chinoises ne s’exportaient pas du fait de leur piètre qualité comme les produits japonais et coréens avant eux. Il ne fait aucun doute que dans quelques années, les Chinois seront, dans ce secteur et dans d’autres, des acteurs de qualité.

14 Commentaires

Classé dans Réflexions / Sartorial Thoughts