Jean-Claude Brialy dans Le Genou de Claire

L’été approchant, voici l’occasion de se pencher sur les tenues estivales de Jean-Claude Brialy dans Le Genou de Claire (1970), d’Eric Rohmer (l’un des papes de la Nouvelle Vague), comme un prétexte pour évoquer cet excellent film, à la manière de ce que nous avions déjà fait pour Le Talentueux M. Ripley et L’Evadé d’Alcatraz.Le_Genou_de_Claire

L’intrigue est très simple et raconte, comme bien souvent chez Rohmer, une histoire de séduction un peu particulière: sur les bords du lac d’Annecy, Jérôme (Brialy) est attiré par une jeune fille, Claire (Laurence de Monaghan), dont il désire ardemment toucher le genou.genou de claire

Outre les tenues de Brialy, nous vous conseillons vivement de voir ce film si vous ne l’avez pas déjà fait. Il s’agit d’une comédie dramatique où il ne se passe pas grand chose mais où il flotte une atmosphère irrésistible, transmise par la mise en scène dépouillée et les dialogues très travaillés de Rohmer. A noter la présence du jeune Fabrice Luchini, dans un de ses premiers rôles. Citons Cécile Mury de Télérama qui résume parfaitement le film: « Ce huis clos à l’air libre se donne l’apparence d’une toute petite histoire où il ne se passe « rien ». Et pourtant, ces « fragments d’un discours amoureux » composent une extraordinaire étude du désir, de la jouissance verbale, quasi littéraire, qui accompagne toute inclination. Un bijou ».luchini & brialy 2

S’agissant des tenues de Jean-Claude Brialy, elles sont composées de chemises en lin et coton, souvent à col boutonné, de polos à manches courtes,  de popover (sorte de chemises dont le boutonnage s’arrête au niveau du plexus et que l’on enfile par le bas à la manière d’un polo), de gilets, de pulls et de mocassins sans chaussette. Les vêtements sont déstructurés – déboutonnés assez largement, même les poignets sont rarement fermés – parfois assez amples ou portés négligemment (comme le pull sur les épaules) et donnent une impression de légèreté tout en donnant à l’acteur une allure superbe. Pour les couleurs, on tourne presque exclusivement autour du bleu, du blanc et du beige (pour le costume notamment). En somme, des tenues très simples et pourtant complètement d’actualité tant elles se rapprochent des identités visuelles et de l’univers de certaines marques contemporaines.brialy_2genou de claire 6le-genou-de-claire-17978-lowpoche poitrine button downle-genou-de-claire_brialy polojean-claude-brialy-claires-knee2brialy rohmerbrialy 56genou de claire 3navy whitejean-claude-brialy-beatrice-romand-claires-kneejean-claude-brialy-claires-knee4luchini & brialy

Herno

herno4 ans après la création de For The Discerning Few et alors que nous approchons de l’hiver à grands pas, il est grand temps – dans tous les sens du terme – de vous présenter le fabricant italien Herno, spécialiste de l’outerwear. Nous avions déjà évoqué cette marque début 2012, au détour des commentaires d’un billet sur Waterville (la marque du fabricant Greentex). Il faut dire que les 2 marques italiennes partagent le même ADN et proposent des produits d’excellentes factures, où la qualité n’a d’égal que le style.Herno 6

Créée au milieu du 20ième siècle, la marque – et fabricant – Herno est le fruit de la collaboration entre Guiseppe Marenzi et sa femme. Le nom fait référence à la rivière Erno qui coule dans la ville de Lesa sur les rives du Lac Majeur où se situent les ateliers. D’après Marenzi, les valeurs de la marque n’ont pas évolué depuis l’origine: un fort attachement à son territoire (terroir?), un vêtement fonctionnel et pas simplement esthétique, le contrôle total des processus de création et de production. Le Made in Italy fait également partie de la tradition véhiculée par Herno depuis près de 65 ans. Seules les down jackets en nylon ne sont pas fabriquées en Italie comme l’indique d’ailleurs bien volontiers la marque sur son site Internet. S’agissant des doudounes et autres produits du même genre, le duvet provient des meilleurs fournisseurs du Périgord en France, de Sibérie ou d’Italie.

Herno s’est d’abord fait connaitre au début de la seconde moitié du 20ième siècle pour ses imperméables pour Homme avant de développer également des modèles Femme.Herno vintage 1Dans les Années 60, parallèlement à son expansion sur le marché européen, le fabricant s’est attaché à la création de manteaux en cachemire et également de modèles « double face » (c’est à dire réversible) sans pour autant délaisser son imperméable originel. S’il est un élément qui tend à démontrer le dynamisme d’Herno et l’intelligence de ses dirigeants, c’est son intérêt pour le marché japonais. En effet, Herno fut l’une des premières maisons à s’intéresser au Japon, dès les Années 70 (ouverture de la première boutique Herno à Osaka en 1971) avant même de s’intéresser aux Etats-Unis, dans les Années 80.Herno vintage 5En plus de développer sa marque propre, Herno-fabricant travaille également auprès de grands noms du prêt-à-porter comme Prada, Ralph Lauren ou Hermès pour ne citer qu’eux.

Loin de s’être endormie sur ses lauriers, la marque italienne a su évoluer et négocier avantageusement le virage des Années 2000 en s’affirmant plus que jamais comme un spécialiste de l’outerwear haut de gamme, aux produits « techniques » et intemporels. Les doudounes, les duffles et les vestes en maille à doublure matelassée amovible sont particulièrement réussis.

Herno, ou une marque qui, en sachant proposer un beau produit, fonctionnel mais pas ringard, stylé mais pas « show off », mérite toute notre estime. Une aventure industrielle familiale comme il en existe encore tant en Italie, où le « Made in… » n’est pas une coquille vide ni un concept fumeux mais un véritable code de conduite.

Aperçu de la collection Automne Hiver 2014/2015

Herno 1

Parka en cachemire et soie

Herno 2

Urban Field jacket

Herno 3Site officiel: http://www.herno.it

Profilo Italiano

IMG_7347

Vous êtes sans doute déjà nombreux à connaître ce magasin situé au 115 rue du Cherche Midi, mais pour ceux qui ne le connaissaient pas encore, nous nous devions de mentionner ce petit recueil de trésors qu’est la boutique tenue par le très sympathique et charmant Giuseppe Ciaravino dit « Beppe ».IMG_7355

Cela fait maintenant quelques années que Beppe s’est installé à cette adresse du 6ème arrondissement de Paris et qu’il s’efforce de ne proposer que des produits fabriqués en Italie.Beppe

Il est à noter que Profilo Italiano s’est agrandi depuis peu.

Profilo Italiano

Vous trouverez donc des cravates en cashmere, des sept plis ; des pochettes roulottées main ; des écharpes ; des chemises Barba, Finamore, Truzzi ; des polo Fedeli ; des vestes L.B.M, Boglioli ; des pantalons P.T01, des mocassins Arfango, etc.IMG_7372 IMG_7369 IMG_7368

L’espace et le stock sont petits mais l’offre est importante et constamment renouvelée, pour des marques qu’on ne trouve que trop rarement en France.

Ties

Last but not least, les produits que vous trouverez chez Beppe sont toujours proposés à des prix très placés, bien en deçà de ce que demandent d’autres détaillants pour les mêmes articles.

IMG_7358

Nous ne pouvons donc que vous encourager à aller y faire un tour – avec vos compagnes, Beppe proposant également une ligne Femme – mais prenez garde, il y a de grandes chances que vous repartiez avec quelque chose…

Brown DB coat & blue pinstripe suit

Dorénavant, les mises ne comporteront plus de texte. Nous répondrons cependant volontiers aux commentaires pertinents.

Manteau croisé type « Voyageur » en feutre de laine marron

Costume en serge de laine « pinstripe »

Chemise col blanc/poignets blancs à rayures horizontales

Cravate en laine grise

Richelieu bimatière type « années 30 »

Mi-bas noirs à rayures rouges en fil d’Ecosse

Berluti Fall 2012

Le 20 janvier dernier a eu lieu le défilé de la première collection Prêt-à-Porter de la marque Berluti, nouvelle venue dans le monde du vêtement masculin. Dessinée par Alessandro Sartori (ancien de chez Z Zegna), cette collection -particulièrement grisâtre- permet de mieux envisager le positionnement de Berluti (LVMH), qui se place comme un concurrent direct d’une marque comme Brioni (Groupe PPR). La marque est ambitieuse et la machine de guerre LVMH semble s’être mise en mouvement: près de 10 boutiques devraient ouvrir d’ici la fin de l’année 2012 dans des villes comme Londres, Shanghai ou New-York.

A titre indicatif, le tarif minimum annoncé pour un costume serait de 3000 euros… L’ambition de Berluti? « Un homme classique, intemporel mais moderne, avec du style ».

Voici quelques visuels de la collection Berluti. Qu’en pensez-vous?