Profilo Italiano Sartoriale

IMG_9716Avis aux amateurs de costumes, notre ami Beppe de Profilo Italiano propose depuis quelques mois une nouvelle offre su misura fabriquée bien entendue en Italie dans les règles de l’art. Le nombre de points à la main sur ce produit est impressionnant et réjouira les amateurs du genre. La construction quant à elle est typique du sud de l’Italie donc plutôt souple et peu structurée. IMG_9712IMG_9721IMG_9726

A 1 800€ le costume et 1 300€ la veste, cette offre est bien entendue réservée à certains budgets mais, sur le marché parisien, elle demeure très compétitive au regard du produit proposé. Les délais de commande sont d’environ un mois et un grand choix de tissus est bien entendu disponible. Beppe accepte par ailleurs les clients apportant leurs propres coupes de tissu. IMG_9746 IMG_9745 IMG_9730

Nous ne pouvons donc que vous recommander d’aller jeter un œil à ce produit par simple curiosité ou afin de discuter concrètement avec Beppe de tout ce qu’il est possible de réaliser.

Profilo Italiano
115, rue du Cherche Midi
75006 Paris

Jinji Lookbook S/S 2015

Nous vous avions déjà parlé il y a quelques mois de Jinji, une boutique située rue des Canettes et dont la sélection de produits au m2 est sans doute parmi les plus pertinentes de Paris. Nous vous présentons aujourd’hui son dernier lookbook printemps/été 2015. Intitulé La Filature, il a été réalisé sous la direction artistique de Laurent Laporte, photographe et rédacteur de l’excellent blog Where Is The Cool ?. En l’espèce, ce dernier s’est mis dans la peau d’un policier pistant les faits et gestes de bandits présumés à l’aide d’un vieil appareil.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

Vikings & Panthers, bandes parisiennes des 80’s

A l’occasion de la sortie du livre de photographies de Gilles Elie Cohen et de l’exposition ad-hoc Vikings & Panthers (du 6 février au 28 mars à la Galerie Addict au 14/16 rue de Thorigny dans le 3ème arrondissement de Paris), nous vous proposons certaines de ces photos, réalisées dans le Paris des Années 80 et particulièrement les quartiers de la Villette ou des puces de Clignancourt.

Note: en bas à droite, on remarque sans doute l'acteur Simon Abkarian, également chanteur dans un groupe de swing

Note: en bas à droite, on remarque sans doute l’acteur Simon Abkarian, également chanteur dans un groupe de swing

A l’époque, plusieurs bandes s’affrontaient alors, avec leurs codes sociaux, vestimentaires et musicaux. Ici, ce sont plus particulièrement les Vikings et les Panthers qui sont mis en avant. Les Vikings – nom tiré du groupe américain The Del Vikings, premier groupe à intégrer des noirs et des blancs – s’inspiraient de l’Amérique des 50’s, de la sous-culture « rock n’roll » et s’opposaient régulièrement dans des combats de rue à d’autres groupes comme les Teddy Boys et les « Rebels » (arborant rouflaquettes, bananes et insignes sudistes …).GEC 4GEC 8 (2) 99584309101340039

Les Panthers étaient quant à eux des noirs Antillais – ils tirent leur nom des Blacks Panthers américains – adeptes de sports de combat, de blousons militaires US, précurseurs des bandes antifascistes comme les Black Dragons, les Ducky Boys ou les Red Warriors qui ont fleuri dans les années 80. Ils écoutaient aussi bien des standards comme Chuck Berry ou Bo Diddley que des groupes hip-hop naissant.99181041VP-Presse-6paris-la-nuit100953111

La plupart de ces différentes bandes ont fini par disparaître au cours des Années 80, laissant la place à des oppositions moins folkloriques entre des bandes sans doute davantage marquées politiquement.

Nous invitons tous les adeptes de « sous-cultures » – souvent ignorées voire dévalorisées en France comme le disait fort justement Marc Beaugé dans notre interview – à se rendre à cette expo ou à vous procurer cet ouvrage qui a revêt un réel intérêt aussi bien stylistique que sociologique.

Pour aller plus loin:

le site de la Galerie Addict

101339771 VP-Presse101340034