Archives de Tag: Preppy

Interview avec Seo Ilwon, fondateur de The Klaxon

Nous sommes fiers de vous présenter une interview exclusive avec Seo Illwon, fondateur de la marque coréenne de chaussures The Klaxon. Vous pouvez consulter notre premier article à propos de la marque en question.

English version.Seo Ilwon

FTDF: Pourriez-vous nous présenter votre parcours personnel ?

Seo Ilwon: J’ai commencé ma carrière en tant que merchandiser menswear en 2004. Mais j’ai toujours été intéressé par les chaussures et l’idée de créer ma propre marque est devenue de plus en plus évidente pour moi. C’est lorsque j’ai eu 30 ans que je me suis décidé à passer le pas.vestadbrown1

FTDF: Comment avez-vous mis au point le concept The Klaxon ? Comment le définiriez-vous ?

Seo Ilwon: Avec The Klaxon, nous avons créé les chaussures que nous voulions nous même porter. Il ne s’agit pas de plaire à tout le monde: il n’y a aucun modèle que nous n’aimons pas au sein de nos collections. L’aspect "pratique" de nos produits entre en ligne de compte.vestadbeige3

Par exemple, nous préférons utiliser des semelles en gomme sur la plupart de nos modèles plutôt que les traditionnelles semelles en cuir, par soucis de confort. Le design de nos chaussures est également important mais nous ne faisons pas de compromis quant au choix des matériaux que nous utilisons. Fabriquer un produit de qualité est fondamental pour nous.7_4

FTDF: Où puisez-vous l’inspiration lorsque vous créez un nouveau modèle (on pense notamment à votre Falconry Mouton Boots) ? Vous appuyez-vous sur des archives ?

Seo Ilwon: Nous sommes sans cesse en train de développer de nouvelles idées, et ce chaque saison. Quand nous avons commencé à développer la Mouton Boot, nous avions simplement pour but de créer une bonne chaussure d’hiver pour nous protéger de la neige et du froid que nous connaissons en Corée à cette saison.falconry the klaxon 1

Après avoir jeté quelques idées sur le papier, nous nous sommes souvenus d’un ancien modèle de bottes que nos pères portaient lors de leurs parties de chasse hivernale. C’est essentiellement de là que proviennent les Mouton Boots.FALCONRY-SUEDE

falconry ver 02Clairement, la plupart de nos chaussures s’inspirent de notre lifestyle.

FTDF: Vous inspirez-vous d’autres marques de chaussures ?

Seo Ilwon: Aucune en particulier. Nous essayons de nous concentrer sur le produit et de proposer quelque chose de différent.pallasbootsgcxldarkbrown3

Nous voulons autant que possible que nos chaussures ne ressemblent pas à ce qui a déjà été fait. Si nous sentons qu’un modèle est trop similaire, nous l’abandonnons tout simplement.7_6

FTDF: Quels matériaux utilisez-vous ?

Seo Ilwon: Nous utilisons des semelles Dainite et Vibram. S’agissant des peausseries, nos cuirs proviennent de chez Horween (fournisseur ancestral d’Alden, ndlr) et Charles Stead.horween

Pour la prochaine saison, nous prévoyons d’utiliser des blocs talons en gomme de chez Cat’s Paw.Cat's Paw

FTDF: D’où provient cette affection particulière pour la semelle VIBRAM MONTA G.BLOCK ECO STEP ?

Seo Ilwon: C’est un modèle classique de semelle mais nous aimons particulièrement sa couleur et son "motif". Nous ne sommes pas non plus insensibles au fait qu’elle soit réalisée en gomme recyclée.vibram

FTDF: Quel est l’homme, le client "The Klaxon" ?

Seo Ilwon: A lazy awesome guy!Seo Ilwon 2

FTDF: Le mode masculine coréenne connait un essor impressionnant. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Seo Ilwon: Les Coréens ont un goût prononcé pour la mode et la mode masculine évolue particulièrement rapidement, notamment grâce à Internet. Mais le marché n’est pas encore mature. Les hommes commencent tout juste à s’intéresser à leur style personnel plutôt que de suivre aveuglement les dernières tendances. A titre personnel, je crois que la Corée du Sud sera bientôt l’un des marchés les plus attractifs au monde concernant la mode.7_1

FTDF: Nous savons que vous visez à exporter The Klaxon  à l’étranger. Dans quels pays peut-on désormais trouver la marque ?

Seo Ilwon: The Klaxon possède plusieurs retailers en Angleterre, en Espagne, en Chine, à Hong-Kong et bien sûr en Corée.7_3

FTDF: Où voyez-vous The Klaxon dans 5 ans ?

Seo Ilwon: Dans 5 ans, j’espère que nous continuerons à fabriquer des produits dont nous sommes fiers et que nos chaussures seront disponibles dans un grand nombre de pays.the klaxon team

Nous remercions la marque The Klaxon et particulièrement Seo Ilwon, pour s’être prêté au jeu de l’interview. Paris, 2014.

Un commentaire

Classé dans Interviews exclusives

Interview with Seo Ilwon, founder of The Klaxon

We are proud to present to you an interview with Seo Ilwon, founder of the Korean shoe brand The Klaxon (here is our first article about the brand).

Lire la version française ici.Seo Ilwon

FTDF: Can you tell us about the different steps of your career and your background?

Seo Ilwon: I started my career as a men’s fashion merchandiser in 2004. I have always been interested in shoes. And as time went on, I became more and more obsessed with the idea of creating my own brand of shoes. Thus being in my thirties I decided to fully dedicate myself to create a proper brand.vestadbeige3

FTDF: How did you come up with the Klaxon concept? And how do you define it and its style?

Seo Ilwon: The concept of The Klaxon has started from our own taste: we make the shoes we want to wear. If we don’t like a shoe, we will not produce it. Fundamentally, we are also very concerned with the practical aspect of our products.vestadbrown1

For instance, we prefer to use rubber soles instead of traditional leather soles for a more comfortable wear and easier care.7_4

Design is of course very important but we make no compromise when we select materials. We aim to make a quality product.

FTDF: Where do you find your inspiration when you create a model like the Falconry Mouton Boots? Do you consult archives?

Seo Ilwon: We try to develop interesting items every season. When we started to develop the Mouton Boots, we just wanted to design a winter shoe to protect us from the cold and the snow we have every winter. After drawing a few ideas on paper, we were reminded of the falcony boots our fathers wore while hunting during the winter.falconry the klaxon 1

That was our inspiration for the Mouton Boots.FALCONRY-SUEDE

Actually, most of our shoes are inspired by our surroundings and our lifestyle.falconry ver 02

FTDF: Are you inspired by other shoe brands?

Seo Ilwon: We do not focus on specific brands. We tend to focus on product and we always try to make something different, to bring something new to the table.

We try as best as we can to make sure that our shoes and design are not similar to what other brands have done.7_6

If we feel like the design is too similar, we daringly throw it away.pallasbootsgcxldarkbrown3

FTDF: What kind of materials do you use to make the shoes?

Seo Ilwon: We are using Vibram and Dainite soles and leathers from Horween and Charles Stead.7_3

Next season, we will also use Cat’s Paw rubber heels.Cat's Paw

FTDF: Where did your love for the VIBRAM MONTA G.BLOCK ECO STEP outsole come?

Seo Ilwon: It’s a classic model of outsole, but the color is cool.vibram

Above all, it is also great that it is made out of recycled rubber.

FTDF: Who is the "Klaxon Man"?

Seo Ilwon: He is just a lazy awesome guy!

Seo Ilwon 2

FTDF: Korean menswear knows a rapid expansion. Please tell us more about menswear in Korea (inspirations, culture, brands, etc.)

Seo Ilwon: Koreans very much love fashion and men’s fashion is developing and evolving very rapidly here thanks to the internet. Many young Korean men have a keen interested in fashion which is why the market has so much potential. But the market is still immature, men are just starting to be interested in their own personal style rather than blindly adjusting to fashion trends.  I definitely believe that the Korean market will soon be one of the most attractive fashion market in the world.7_1

FTDF: We know you try to export the Klaxon abroad. In which countries can we now find the brand?

Seo Ilwon: Our brand now has several retailers in England, Spain, China, Hong Kong and of course in Korea.

FTDF: Where do you see your brand in 5 years?

Seo Ilwon: I just hope that we will still be making products we are proud of and that our shoes will be available in as many countries as possible.the klaxon team

Thanks to Seo Ilwon for his availability and kindness. Paris, April 2014.

Un commentaire

Classé dans Interviews in English

Ralph Lauren F/W 2014

ralph lau 11 ralph lau 1 ralph lau 4ralph lau 3 ralph lau 12ralph lau 14 ralph lau 2ralph lau 13 ralph lau 9 ralph lau 8 ralph lau 7 ralph lau 6 ralph lau 5

Un commentaire

Classé dans Marques / Brands

Gant F/W 2014

gant-fall-winter-2014-07 gant-fall-winter-2014-08 gant-fall-winter-2014-10 gant-fall-winter-2014-13 gant-fall-winter-2014-15 gant-fall-winter-2014-05 gant-fall-winter-2014-11 gant-fall-winter-2014-17 gant-fall-winter-2014-01 gant-fall-winter-2014-04

Poster un commentaire

Classé dans Marques / Brands

La Varsity Letter

Nous avons à plusieurs reprises abordé le style universitaire américain, que ce soit à travers des articles ou des interviews traitant du style Ivy League ou encore du style Preppy. Aujourd’hui, nous vous proposons un gros plan sur la Varsity Letter, élément typique de ce style et repris aujourd’hui par de nombreuses marques.letter cardigan

Au départ, cette grosse initiale placée généralement sur un pull, un cardigan ou un jersey (on parle de letterman sweater), est une manière de distinguer les équipes de sport des différentes universités américaines comme Princeton ou Harvard. L’équipe de baseball de cette dernière arbore fièrement un H en style "old english" sur ses chemises en flanelle dès 1865. Elle sera suivie par l’équipe de football américain.

Harvard archivesRapidement, la pratique va conférer un rôle de récompense à la varsity letter. En effet, le capitaine de l’équipe attribuait une lettre aux joueurs ayant participé à de nombreuses rencontres ou aux plus importantes. A la fin de la saison, si un joueur n’avait pas assez joué, il se devait de porter sa veste retournée afin qu’on ne voit pas la lettre.letter cardigan 4

Dehen1920

Archive de Dehen1920

Ainsi, la tradition des varsity letters répond à certains codes. Originalement, elles étaient fabriquées en tissu chenille – on parle donc de chenille letter aux Etats-Unis, du nom de la technique particulière de tissage – et en feutre et devaient mesurer entre 4 et 8 inches, en fonction du grade de l’étudiant (junior ou senior).chenille-letter-01

Placée sur un pull, la varsity letter doit être centrée sur la poitrine. Sur un cardigan, elle est située sur la gauche. D’autres attributs viennent également s’ajouter au monogramme: les bandes sur la manche gauche correspondent au nombre de lettres remportées par un étudiant; une étoile vient identifier les capitaines d’équipes.VarsitySweater4

60s_sweater_dehen1920 archives

Archive de Dehen1920 – 1960′s (on remarque les bandes sur la manche gauche)

La varsity letter sera adoptée par de nombreux établissements américains dès la fin du XIXième siècle, pour leurs clubs de sport mais également pour d’autres activités (on pense notamment aux célèbres marching bands). Le letterman sweater sera peu à peu remplacé par la varsity jacket à partir des années 1940, dont le corps est réalisé en laine bouillie et les manches en cuir. Les étudiants américains portent encore aujourd’hui ce blouson aux couleurs de leur établissement, perpétuant ainsi la tradition.

varsity letter 4

Letterman sweater (gauche) – Varsity jacket (droite)

La varsity jacket connaîtra un succès planétaire dans les années 70/80, puis à nouveau à partir de 2010, de nombreuses marques reprenant la varsity letter voire les différents attributs cités précédemment comme l’étoile ou les bandes sur la manche, les vidant par la même occasion de leur substance. Néanmoins, une marque ancestrale comme Dehen1920 dont nous nous faisions l’écho il y a quelques mois est directement issue de cette période et fabrique encore aujourd’hui des cardigans et des varsity jackets de grande qualité.
ralphlau

Dehen1920 aujourd'hui

Dehen1920 aujourd’hui

2 Commentaires

Classé dans Histoire / History