Archives de Tag: sacs

5 raisons d’aimer les Hipsters

Phénomènes de mode bien connus des grandes villes, les Hipsters sont souvent raillés, décriés, critiqués, notamment par les lieutenants de l’élégance dite "classique". Pour ceux qui ne connaitraient pas ce terme, nous les renvoyons vers la définition – forcément- imprécise mais éclairante qu’en fait Wikipedia.

Il est vrai que, comme toute personne appartenant à une mode, le hipster peut s’avérer ridicule sous certains aspects; les "total looks", quels qu’ils soient, sont souvent compliqués à porter.

Néanmoins, et comme à notre habitude, nous allons tenter de sortir des lieux communs et des critiques justifiées mais faciles à l’encontre du hipster, et nous faire les avocats du Diable en vous donnant 5 raisons d’aimer les Hipsters. Comme autant d’éléments sur lesquels ils ne se sont pas trompés et qu’il est intéressant de conserver pour découvrir et améliorer son propre style…qui ne sera pas celui des Hipsters. Forcément.

Raison N°5 – Il découvre les tendances avant les autres

Le hipster passe bien souvent du temps à dénicher les designers, français ou étrangers, et les vêtements qui ne seront à la mode que dans 2 ou 3 saisons; le truc étant de ne pas se tromper de designer – et de produits – mais surtout d’acquérir des pièces intemporelles. Peu importe qu’elles (re)deviennent à la mode dans quelques années…

Raison N°4 – Il sait qu’il y a de la place entre le business suit et le jogging

Contrairement à beaucoup de citadins qui, une fois le week-end venu, relèguent leur costume – sans doute en vrac sur le dossier d’une chaise – pour passer leur plus beau jogging et sweat-shirt, le hipster a compris qu’il existait des vêtements casual confortables et assez élégants. Ainsi, le hipster mélange des éléments formels comme une veste ou une cravate à une paire de Red Wings et à un pantalon à poches cargo. Ca n’est pas forcément très classique mais cela permet au moins de sortir du style "gentleman farmer" qui ne va pas à tout le monde, loin de là.lbm1911 style

Raison N°3 – Il sait où sont fabriqués les vêtements

Certaines marques, certains produits plaisent aux hipsters, plus que d’autres. Pourquoi ? Leur lieu de fabrication. Le hipster sait si tel ou tel pull, telle ou telle paire de chaussures sont fabriqués aux Etats-Unis, en Italie, en France, en Ecosse ou au Japon…ou dans une destination exotique. Ainsi, des marques comme New Balance, Alden ou encore Pendleton sont très cotées au sein de la communauté hipster. Les non initiés peuvent connaitre plus facilement les marques qui respectent encore les traditions et leur histoire respective, tant il est difficile de démêler le vrai du faux en matière de fabrication. Pour nous autres Français, le principe est le suivant: Rien est fabriqué en France (même quand on vous assène le contraire à longueur de campagnes promotionnelles). Le reste, c’est l’exception.pendleton shirt made in usa

Raison N°2 – Il respecte le Barbour de son grand-père et connait l’Histoire des vêtements

Un trait particulier aux hipsters, souvent moqués, est leur tendance à porter des vêtements vintage trouvés en friperie ou encore récupérés dans le grenier de leur grand-père. Ainsi il n’est pas rare de voir des hipsters arborés un vieux Barbour huilé avec une paire de Vans Made in USA. Ils ont aussi participé à la résurgence du vêtement de travail – américain mais aussi français – ou du vêtement militaire. Nous trouvons cela plutôt salvateur. En effet, nombre de marques réinventent blousons et autres vestes inspirés de ces types de vêtements, sans que jamais les clients ne connaissent l’histoire de ces modèles et leur origine. Et contrairement à beaucoup d’autres, le hipster respecte la dimension historique du vêtement, en prenant toutefois le risque de ressembler à un bûcheron ou à un ouvrier américain des années 50…

Raison N°1 – Il porte des vêtements ajustés… c’est à dire "à sa taille"

Contrairement à d’autres modes mais aussi à une "élégance" intemporelle d’outre Manche, le hipster a compris l’importance de porter des vêtements à sa taille. Certes, le cliché du hipster voudrait qu’il porte des chemisettes à manches retroussées ou des jeans skinny aux bas retroussés au-dessus des chevilles. C’est assez injuste et la plupart des hipsters portent en fait des jeans s’arrêtant juste au-dessus des chaussures, des chemises aux manches longues ajustées et des vestes aux têtes d’épaule plutôt étroites (rien à voir avec la tendance grotesque des vestes ultra-courtes). Si vous êtes contre les vêtements ajustés – traduction: ajustés à votre taille – et partisans des têtes d’épaule trop longues ou des pantalons d’hidalgo qui s’écrasent sur vos chaussures, nous ne pouvons pas faire grand chose pour vous…

Article librement inspiré par le magazine en ligne Complex.com

5 Commentaires

Classé dans Réflexions / Sartorial Thoughts

Interview de Pierre-Paul Marie Hofflin, propriétaire du salon cireur Talon Rouge

Site de Talon Rouge: cliquez ici!

Nous souhaitons aujourd’hui mettre une nouvelle fois en avant la maison Talon Rouge, située 10 rue du Laos dans le 15ème arrondissement, et le travail de son propriétaire, Pierre-Paul Marie Hofflin. Dans les premières semaines qui ont suivi l’ouverture de ce blog, nous avions déjà parlé de cet artisan compétent et très sympathique, pour qui le service client a un véritable sens. Voici donc une petite interview de Pierre-Paul afin de mieux vous le faire connaitre.

FTDF : Peux-tu nous parler de ton parcours personnel et pourquoi avoir ouvert Talon Rouge ?

Pierre-Paul Marie Hofflin : J’ai été vendeur étalagiste chez Weston. Et puis j’ai fini par avoir fait le tour de ce métier. Beaucoup de clients me demandaient souvent où ils pouvaient aller faire cirer leurs chaussures. Certes, chez Weston il y avait un service cirage mais réservé exclusivement aux Weston.

Quant à moi, je suis né dans cet univers. Ma mère avait plusieurs magasins de chaussures et mon père a été directeur de chez Weston. D’ailleurs, dès l’âge de 12 ans, je m’occupais d’ouvrir la porte aux clients de la boutique à Courcelles et j’aimais déjà beaucoup cette atmosphère. Pas forcément « le luxe » mais les belles choses. J’étais déjà très « Talon Rouge » !

FTDF : D’où t’es venu l’idée du nom « Talon Rouge » ?

Pierre-Paul Marie Hofflin : Ma mère aimait beaucoup cette idée de « talon rouge ». Un homme « talon rouge » est un homme bien élevé, qui sait se tenir à table, qui sait encore tenir la porte à une femme, etc. Quand j’ai ouvert ici, c’est tout naturellement que ce nom s’est imposé. Cela correspondait d’ailleurs à l’idée que je me faisais de cette boutique et de sa future clientèle.

Avant

Après

FTDF : Apparemment tu ne t’arrêtes pas qu’aux chaussures ; tu sembles avoir beaucoup de sacs et notamment des sacs à main.

Pierre-Paul Marie Hofflin : Effectivement. Je m’occupe de tout ce qui est en cuir, de tout ce qui est vieux et qu’il faut rénover. Bien sûr je réalise aussi des patines ; mais j’aime aussi rénover des sacs – redonner vie à un sac de 40 ans me passionne – des bottes d’équitation, qui sont souvent mises à rude épreuve, etc.

Avant

Après

FTDF: Quels sont tes tarifs ?

Pierre-Paul Marie Hofflin : Je prends 18 euros le nettoyage/cirage. En général, une patine de chaussures c’est 110 euros. Une reteinte de sac, cela dépend évidemment de la taille du sac et des éventuels détails qu’il peut y avoir, c’est sur devis, mais je commence à 120 euros.

Avant

Après

FTDF : Au-delà de ton activité principale, tu proposes aussi divers accessoires au sein de ta boutique ?

Pierre-Paul Marie Hofflin : Je vends des embauchoirs ainsi que le nécessaire pour entretenir ses souliers, notamment un grand choix de coloris de bombes imperméabilisantes pour le daim.

Parallèlement, je propose aussi des mi-bas en fil d’Ecosse et en laine (rouges et noirs principalement). Je vends aussi de la petite maroquinerie : des portefeuilles finition main ainsi que des ceintures entièrement cousues main dans un cuir des Tanneries du Puy.

Avant

Après

For The Discerning Few remercie Pierre-Paul Marie Hofflin pour son accueil, sa gentillesse et son savoir-faire.

Interview réalisée par PAL & VM pour le compte de For The Discerning Few. Paris, janvier 2012. Tous droits réservés.

6 Commentaires

Classé dans Interviews exclusives

Sélection pour les fêtes de Noël

À une quinzaine de jours des fêtes de Noël, For The Discerning Few vous propose sa sélection « cadeaux de Noël ». Même s’il est certain que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, cette liste peut s’adresser à vos proches, notamment votre épouse ou votre petite amie. Si cela peut leur éviter de vous offrir un affreux pull jacquard Célio, une cravate en lycra noir Hugo Boss ou une chemise à boutons carrés et col napoléon, ce billet aura atteint son but. Notre objectif est de vous donner des idées, qui seront bien évidemment à adapter en fonction des goûts, de l’âge et de l’ouverture d’esprit du destinataire.

Une paire de gants : évitez les gants en laine qui sont à la fois inélégants et inefficaces. Une belle paire de gants vous tiendra plus de dix ans. Vous en trouverez chez Dents, Aspinal of London, Drakes, JB Guanti, Caulaincourt, Hackett, etc…

Une ceinture en veau-velours : elle s’accordera parfaitement avec des souliers de la même matière. Vous en trouverez chez Brooks Brothers, Crockett & Jones, Anderson’s, etc…

Un long chausse-pied : il est parfois difficile et douloureux de se baisser pour tenter d’enfiler ses souliers. Nous vous conseillons alors un chausse-pied long qui vous permettra de rester assis tout en enfilant vos chaussures le plus simplement du monde. Vous en trouverez dans tout magasin de souliers digne de ce nom.

Une cravate tartan : attention, nous ne recommandons certainement pas l’affreuse cravate Burberry. Il existe différents tartans : à vous de choisir celui qui vous correspond. C’est une cravate, assez versatile, qui pourra être portée aussi bien avec un costume (à éviter toutefois lors de moments très formels) qu’avec une tenue plus décontractée. On en trouve notamment chez Hackett, Brooks BrothersRalph Lauren, etc…

Des boutons de manchettes : même si notre équipe n’est pas adepte des poignets mousquetaires, il est indispensable d’en posséder au moins un jeu dans sa garde robe. Évitez les choses sophistiquées, le plus sobre sera le mieux. Vous en trouverez en grands magasins et chez les bijoutiers.

Une écharpe : une belle écharpe en cachemire vous tiendra chaud et pour longtemps. Il existe aussi des écharpes réversibles qui sont assez réussies, à vous de voir, mais là encore, évitez les produits que l’on voit sur tout le monde de type Paul Smith, par exemple. Vous en trouverez chez Drakes, Hackett, etc…

Une housse pour votre Ipad ou votre Iphone : il existe beaucoup de housses pour ces instruments très à la mode. Elles vous permettront de les transporter avec élégance. Vous en trouverez chez Valextra et chez bien d’autres maroquiniers.

Un sac 24h ou une sacoche pour votre ordinateur : on voit beaucoup d’hommes transporter leur ordinateur portable ou leurs affaires de sport dans des sacs indignes de ce nom. N’hésitez pas à investir, vous changerez sans doute beaucoup moins fréquemment de sac que d’ordinateur. Vous en trouverez chez Lancel, chez Mismo, etc…

Un porte-cartes : lâchez votre portefeuille énorme, rempli de choses inutiles, qui déforme vos vestes et vos poches arrière de pantalons. Un porte-cartes permettant de transporter 6 cartes et quelques billets est amplement suffisant et beaucoup plus élégant.

Un livre : il existe de nombreux ouvrages portant sur l’élégance ou sur d’autres sujets, ils vous feront toujours paraitre moins idiot qu’un jeu vidéo. Faites votre choix.

3 Commentaires

Classé dans Sélection / Selection