Markaware Fall/Winter 2015 Lookbook

Voici le lookbook de la saison Automne/Hiver 2015 du label japonais MARKAWARE. Ce dernier se segmente en trois lignes : MARKAWARE, la plus pointue, marka qui est un peu plus casual et accessible et Utility Garments. Cela fait déjà plusieurs saisons que nous sommes séduits par les (re)créations et le sens esthétique de son fondateur Shunsuke Ishikawa dont le travail demeure assez méconnu notamment en Europe.

En effet, bien que disposant de Parking, son propre magasin à Tokyo, et d’un nombre important de retailers en Asie, la marque n’en compte à l’heure actuelle aucun en Europe. En Amérique du Nord, seul l’excellent Blue Button Shop de Toronto, spécialiste des marques japonaises, en revendait. Nous formulons le souhait que cela change.Marka1 Marka2 Marka3 Marka4 Marka5 Marka6 Marka7 Marka8 Marka9 Marka10 Marka11 Marka12 Marka13

Barrel cuff vs. French cuff

Nous avons déjà eu l’occasion de le dire au détour de certains articles – notamment Collection Hackett Printemps/Eté 2011 – nous ne sommes pas des aficionados des poignets mousquetaire (French cuff) et nous leur préférons largement les poignets simples (barrel cuff) et leurs diverses déclinaisons mais nous n’avons jamais donné d’explication à ce sujet.barrel cuff vs french cuff. credit michael hoeweler

Le port quasi systématique des poignets mousquetaire, notamment dans les tenues de travail des cadres parisiens, nous a toujours un peu étonné. Ils nous arrivent même de voir des gens porter des poignets mousquetaires avec un pull par exemple… C’est aussi fin que de porter une paire de richelieu noir avec un jean. Il y a d’autres choses à faire surtout quand on s’intéresse un peu au vêtement.source ask andy about clothes

S’ils étaient l’apanage de certains grands pontes type banquiers d’affaire, politiques, etc. il y a quelques dizaines d’années, il n’en est rien aujourd’hui et porter une chemise à poignets mousquetaire ne signifie plus grand chose, à part peut-être: »Je suis cadre » ou « Je travaille dans un bureau ». Un intérêt limité donc.

Ce que l’on entend parfois, de la part des défenseurs des French cuff, c’est qu’il s’agirait de la seule marge de manœuvre, du seul moyen dont disposent les hommes pour agrémenter leurs tenues et pour sortir un peu du lot. En bref, de l’horizon indépassable de l’élégance formelle. Pas du tout. D’abord, parce que dans certains milieux ou certaines entreprises, tous les hommes en portent. Ensuite, parce qu’il s’agit d’un détail et un détail n’a jamais agrémenté une mise ratée. Une tenue réussie n’a pas besoin d’être agrémenté de bijoux ou d’artifices en tout genre. Des points nettement plus importants sont ainsi très souvent négligés et devraient selon nous être réglé avant de soucier d’éventuels poignets mousquetaire. On pense, entre autres choses, à la largeur d’un poignet simple (même en PàP le bouton peut être décalé pour que le poignet ne vienne pas trop sur la main), au nœud de cravate  qui peut être sculpté pour donner un peu de volume à celle-ci, aux pointes du col de chemise qui ne doivent pas être racornies, à la longueur/largeur d’une manche de veste ou d’un pantalon, ou encore à une paire de souliers propres et un peu cirée…LeyendeckerComp01

A ce titre, quel est l’intérêt de porter des poignets mousquetaire avec un costume mal coupé/mal retouché et paire de chaussures douteuse ? Aucun selon nous. Ajoutez à cela le (trop) répandu nœud Windsor sur une cravate en satin duchesse bleu roi ou rouge écarlate, et vous avez le combo gagnant.source_ style forum

the sartorialist

Exemple de tenue « sport » qui serait plus réussie avec une chemise à poignets simples et non blanche (bleu, à rayures, à carreaux, etc…)

Ainsi, nous préférons la discrétion, la modestie et la simplicité des poignets simples. D’autant qu’il serait hâtif de dire que les poignets mousquetaire sont plus élégants que les barrel cuff. En effet, les chemises à poignets mousquetaire étant généralement en PàP et non en mesure, la largeur du poignet n’est pas adaptée et se trouve presque aussi large qu’une manche de veste – surtout les manches des vestes actuelles, généralement plus fitées – ce qui a tendance à bloquer la chemise à l’intérieur de la manche de la veste, à faire « gonfler » le bas de manche, ou pire à laisser échapper tout le poignet mousquetaire de la manche de veste et ce, même quand on a les bras le long du corps. Pour le « léger débordant de chemise », on repassera…cufflinks-lg

De même, le choix des boutons de manchette n’est pas souvent très heureux, des boutons dorés énormes aux boutons « fantaisie » en forme de chien.Gold-cufflinks-2015

Nous conseillons d’ailleurs de privilégier la passementerie, plus adaptée et souvent plus jolie.

Il s’agit bien entendu de nos avis – forcément subjectifs – et de notre vision de l’élégance sur un point précis, et finalement assez secondaire au regard d’autres éléments plusieurs fois cités sur FTDF. Certains hommes sont évidemment très élégants avec une chemise à poignets mousquetaire et des circonstances particulières peuvent parfaitement justifier le port des French cuffs (mariage, cérémonie, soirée black tie, etc.). Mais on ne le répétera jamais assez, à la fin, ce qui compte vraiment, c’est la ligne et la coupe.