Archives de Tag: The Armoury

De l’arrondi de la veste

Aujourd’hui nous voulions mettre le doigt sur un élément important de la coupe d’une veste: son arrondi. Par "arrondi" nous voulons parler de l’aspect général de la veste et des courbes de celle-ci, notamment en ce qui concerne les revers et le bas afin qu’elle forme une sorte d’arc de cercle. Cela sera sans doute plus parlant avec une photo.

Ethan Desu - Liverano

Ethan Desu – Liverano

Bien entendu, une veste moins arrondie que celle-ci peut être réussie et parfaitement valable. Néanmoins, nous trouvons qu’une veste dont les revers sont tracés en ligne droite et dont les pans tombent presque parallèles – à la manière d’un manteau – est moins esthétique. Parfois, c’est tout juste si les deux pans ne se finissent pas en angle droit. Voici un exemple avec une veste du tailleur de Savile Row Anderson & Sheppard et une autre de la ligne PaP de Gieves & Hawkes:anderson & sheppard

gieves-hawkesL’arrondi minimum selon nous tient à celui des 2 pans de devant à partir du bouton du bas, même si nous trouvons magnifiques les revers creusés du tailleurs florentin Liverano qui en a d’ailleurs fait un élément déterminant de sa coupe. L’arrondi des revers et celui du bas de la veste donnent une impression de souplesse, de légèreté voire de décontraction contrairement à des lignes trop droites qui vont donner à la veste un côté rigide voire guindé.liverano

Nous ne sommes donc pas surpris que les coupes en arrondi soient encore l’apanage des tailleurs italiens et de ceux qui s’en inspirent à l’instar de B&Tailor en Corée. En outre, l’avantage de cette coupe est qu’elle renforce l’impression de cintrage ce qui permet d’éviter de trop cintrer la veste. Ethan Desu l’a sans doute compris et la coupe de ses vestes le met particulièrement en valeur comme nous le notions dans un précédent billet. Pas sûr qu’il en aurait été de même avec une veste toute droite même si, et nous l’avons abordé à de nombreuses reprises à travers nos articles, d’autres éléments entrent évidemment en compte dans la réussite d’une veste.

Voici quelques photos illustrant notre propos:ring jacketLa Vera Sartoria NapolitanaLiverano & Liveranolapel 4B&Tailorsciamatlapel 1B&Tailor

2 Commentaires

Classé dans Réflexions / Sartorial Thoughts

Inspirations & other stuff

close upyukio akamine65Alden Franz Boonecharles-ebbetspendletongirl1the armourypic76luxembourglone palmmatthew mcconaugheyguy1ELVIS-I-DENIMpic89lapo elkannshirt & tiedenim&denimkamoshitarealistpessimist

2 Commentaires

Classé dans Inspirations diverses / Random inspirations

Random

Milano How To Roll You Sleeves Alden valentino-dog Spread 911 Champion Wall Botticelli, The Birth of Venus John E Blue & Gray Automne Carmina Les Frères Joachim Carven Bomber Paul Gauguin HTG Fellows Changing Room Pendleton Esemplare Bike Omega Dressing Voltaire

2 Commentaires

Classé dans Photo de la semaine / Picture of the week

I Colori di Antonio

A film by Gianluca Migliarotti and The Armoury about master tailor Antonio Liverano.

DVD available here.

1 commentaire

Classé dans Personnalités / People

Pitti Uomo 83

Comme certains d’entre vous le savent déjà nous nous sommes récemment rendus à Florence à l’occasion du Pitti Uomo.

Il y a quelques enseignements à tirer de cette session du salon le plus sérieux concernant l’habillement masculin.

Voyageur & Tote Bag Mannequin

Le premier, sans doute le plus rassurant, est que malgré la crise assez violente qui touche le secteur depuis maintenant plusieurs saisons, il y a toujours des fabricants et des marques qui s’efforcent de continuer à faire de vrais beaux produits, chose que l’on a parfois tendance à oublier lorsque l’on se promène toute l’année à Paris, capitale de la France et du Faux Luxe.

Le deuxième est que le Pitti permet d’illustrer de manière édifiante à quel point le streetstyle a un impact sur le business actuel. En effet, les photographes pour divers blogs et magazines n’ont jamais été aussi présents qu’à cette édition, et même si seulement une infime quantité de photos ressort à la surface, il est difficile de marcher dix mètres sur le salon sans se faire tirer dessus. Certains professionnels essaient bien évidemment de tirer parti de ce phénomène qui constitue d’une certaine manière une communication à moindre frais. Néanmoins, cela a aussi pour conséquence que certaines personnes, dans l’espoir de se faire remarquer, s’habillent (délibérément) de manière improbable. Ils n’ont sans doute pas pris conscience du fait que le streetstyle est en partie une arnaque, car 90% des sujets que l’on voit apparaître en photos sur les supports relayant cet évènement, sont soit des incontournables  tels que Nick Wooster ou Luca Rubinacci ou de personnes qui sont tout simplement des amis ou connaissances des photographes en question. Dès lors, l’authenticité du streetstyle qui se voulait être sa genèse  en prend un sacré coup. C’est d’ailleurs pourquoi, on essaie de vous faire croire à l’émergence de tendances inexistantes telles que le port du châle ou celui du chapeau de femme alors que seuls trois disciples de Robert Rabensteiner en portaient sur le salon.

Voici néanmoins une petite sélection de photos illustrant cette édition.

The Armoury Beyond Fabric YK Pitti Pitti2 Mode Hunter Pitti Selectism Billionaire.com AB2 L'eleganza IJ AL A.S Tommy Ton Akamine Four PINS Dress Like A Four Pins Four Pins Lino Ieluzzi/Gianni Fontana Four Pins 2 Four Pins 3 Gian Luca Bocache Tommy Ton GQ Permanent Style Tommy Ton GQ Ricci Lino Rubinacci Tommy Ton GQ STREETFSN Tommy Ton GQ2 Tommy Ton GQ3 Valentino Ricci Four Pins Click on the picture to get the source.

3 Commentaires

Classé dans Réflexions / Sartorial Thoughts