Archives de Tag: Veste

"L’Estate a Firenze" Outfit

* Summer in Florence

florence outfit

Double breasted seersucker jacket: Haversack

Linen shirt: Brian Dales

Navy chinos: Band of Outsiders

Tassel loafer: 8

Pocket square: Bandana red & blue

Belt: Sir Jack’s

Poster un commentaire

Classé dans Vestiaire / Outfits

De l’arrondi de la veste

Aujourd’hui nous voulions mettre le doigt sur un élément important de la coupe d’une veste: son arrondi. Par "arrondi" nous voulons parler de l’aspect général de la veste et des courbes de celle-ci, notamment en ce qui concerne les revers et le bas afin qu’elle forme une sorte d’arc de cercle. Cela sera sans doute plus parlant avec une photo.

Ethan Desu - Liverano

Ethan Desu – Liverano

Bien entendu, une veste moins arrondie que celle-ci peut être réussie et parfaitement valable. Néanmoins, nous trouvons qu’une veste dont les revers sont tracés en ligne droite et dont les pans tombent presque parallèles – à la manière d’un manteau – est moins esthétique. Parfois, c’est tout juste si les deux pans ne se finissent pas en angle droit. Voici un exemple avec une veste du tailleur de Savile Row Anderson & Sheppard et une autre de la ligne PaP de Gieves & Hawkes:anderson & sheppard

gieves-hawkesL’arrondi minimum selon nous tient à celui des 2 pans de devant à partir du bouton du bas, même si nous trouvons magnifiques les revers creusés du tailleurs florentin Liverano qui en a d’ailleurs fait un élément déterminant de sa coupe. L’arrondi des revers et celui du bas de la veste donnent une impression de souplesse, de légèreté voire de décontraction contrairement à des lignes trop droites qui vont donner à la veste un côté rigide voire guindé.liverano

Nous ne sommes donc pas surpris que les coupes en arrondi soient encore l’apanage des tailleurs italiens et de ceux qui s’en inspirent à l’instar de B&Tailor en Corée. En outre, l’avantage de cette coupe est qu’elle renforce l’impression de cintrage ce qui permet d’éviter de trop cintrer la veste. Ethan Desu l’a sans doute compris et la coupe de ses vestes le met particulièrement en valeur comme nous le notions dans un précédent billet. Pas sûr qu’il en aurait été de même avec une veste toute droite même si, et nous l’avons abordé à de nombreuses reprises à travers nos articles, d’autres éléments entrent évidemment en compte dans la réussite d’une veste.

Voici quelques photos illustrant notre propos:ring jacketLa Vera Sartoria NapolitanaLiverano & Liveranolapel 4B&Tailorsciamatlapel 1B&Tailor

2 Commentaires

Classé dans Réflexions / Sartorial Thoughts

Vintage Menswear N°1

A partir d’aujourd’hui et pendant plusieurs semaines, outre nos articles et interviews, nous vous proposerons une série d’une dizaine d’articles consacrée à des pièces vintage du vestiaire masculin.Vintage-Menswear-A-Collection-from-the-Vintage-Showroom

Ces articles seront basés sur les archives du Vintage Showroom de Londres, qui a récemment édité un ouvrage écrit en anglais intitulé "Vintage Menswear: A Collection From The Vintage Showroom" présentant plus de 150 pièces vintage du vestiaire masculin, livre que nous vous recommandons particulièrement. Le Vintage Showroom a été créé en 2007 dans le but de réunir et d’archiver des pièces vintage du menswear international, qu’elles appartiennent à l’univers du sports et des loisirs, à l’univers militaire ou à celui du vêtement de travail (workwear). A ce titre, chacun de nos articles présentera une sélection de 3 vêtements exceptionnels appartenant chacun à l’un de ces univers.

Commençons d’ores et déjà par les 3 premières pièces que nous avons choisies: un blazer universitaire anglais, un duffel coat de la Royal Navy et une veste de travail française.

Sports & Leisure: University Boxing Blazer – Castell & Son – 1930′suniversity boxing blazer

Le blazer de régate (boating blazer) renvoie généralement à la vie étudiante de l’élite anglo-saxonne de la première moitié du XXième Siècle. En effet, de telles rayures régate sont encore régulièrement portées par les participants et les spectateurs de courses d’aviron prestigieuses comme la Régate Royale de Henley ou la Boat Race, célèbre course d’aviron ayant lieu chaque année entre les universités d’Oxford et de Cambridge. Ce blazer de 1930 est toutefois particulier. La broderie en soie placée sur la poche-poitrine ne présente pas deux avirons mais bien une paire de gants de boxe. Ce "boxing blazer" (en référence au "boating blazer") est le témoin d’une époque où la boxe était un sport généralement réservé aux classes supérieures et où le blazer donnait davantage d’informations sur l’adhésion d’un membre à une élite via une université, un club, etc…que sur les goûts stylistiques de son propriétaire.

Ce blazer aurait été porté par un "Oxford Blue", étudiant de premier cycle récompensé pour ses succès sportifs (le "bleu Oxford" est la couleur officielle de cette université). Il fut probablement membre de l’Amateur Boxing Club de l’Université d’Oxford, fondé en 1881 et connu pour être le plus ancien club de boxe universitaire britannique. Le fabricant de ce blazer Castell & Son dirige encore aujourd’hui le boutique officielle de l’Université d’Oxford.

Military: Duffel coat – John Hammond & Co – 1943duffel coat

Ce duffel coat de la Royal Navy réalisé par John Hammond & Co en 1943 est moins courant que sa version classique: en bleu marine et plus court, l’original fut utilisé en très grand nombre pendant la Seconde guerre mondiale, pour vêtir les marins ennemis capturés, mais également par les dockers. Cette version possède la plupart des éléments caractéristiques du duffel coat: elle est réalisée dans une laine bouillie particulièrement dense et sa fermeture est assurée par de larges cônes de bois appelés brandebourgs (ces attaches sont dérivées de celles utilisées par l’Armée Prussienne) tenus par des liens en corde; ce système facilitait la fermeture du manteau même avec les mains gantées, mouillées ou engourdies par le froid. Le nom "duffle" (ou duffel) vient de la ville belge du même nom où la matière fut fabriquée pendant plusieurs siècles.

Evidemment, ce manteau fut popularisé non par un marin mais par un officier de l’infanterie britannique, le Field Marshal Montgomery, héros de la Bataille d’El Alamein, dans une version couleur camel, à capuche et plus longue (on parle aussi de "monty coat" en référence au diminutif de ce dernier). Sans taille spécifique, il fut conçu pour offrir une protection efficace contre les éléments – mais à moindre coût – à tous les membres de la Royal Navy. Sa capuche était suffisamment large pour être portée par-dessus un bonnet ou une casquette à visière.

Néanmoins, sa notoriété est due à l’une des plus grandes réussites commerciales de la seconde moitié du XXième siècle: en 1951, Harold et Freda Morris récupèrent un surplus de duffel coats appartenant au Ministère de la Défense britannique. Le couple perçoit rapidement le potentiel commercial de ce vêtement et commence à le reproduire. Leur entreprise, qui a pendant longtemps fabriqué des gants (gloves) et des bleus de travail/salopettes (overalls) fut alors renommée Gloverall et est encore aujourd’hui le fabricant de "l’authentique duffle".

Workwear: Veste de travail française – fabrication inconnue - 1930veste de travail française

Lors de la première moitié du XXième siècle, le vêtement de travail français présentait très souvent des rayures grises ou noires lui donnant un aspect respectable et permettant de cacher au mieux les tâches et autres saletés inhérentes à son usage. Cette veste française tire son originalité de ses fines rayures et de ce jeu de couleur (blanc et noir) fréquemment utilisés au sein du workwear américain, tandis que son revers très haut et sa fermeture à 4 boutons sont assez caractéristiques de l’élégance presque formelle du vêtement de travail français, inhabituelle au sein du workwear international.

Source photos: Vintage Showroom.

1 commentaire

Classé dans Histoire / History

Gant F/W 2014

gant-fall-winter-2014-07 gant-fall-winter-2014-08 gant-fall-winter-2014-10 gant-fall-winter-2014-13 gant-fall-winter-2014-15 gant-fall-winter-2014-05 gant-fall-winter-2014-11 gant-fall-winter-2014-17 gant-fall-winter-2014-01 gant-fall-winter-2014-04

Poster un commentaire

Classé dans Marques / Brands

Les nouveaux créateurs français – par Bonne Gueule

Aujourd’hui, FTDF vous propose un article rédigé par nos collègues et amis du site Bonne Gueule. Cet "article invité" permettra à ceux qui ne le connaissent pas encore de découvrir ce blog français davantage tourné vers la mode que le nôtre – s’agissant notamment des marques françaises – aux articles toujours fouillés, aux conseils précis et aux collaborations audacieuses. En l’espèce, l’équipe de BG nous propose un passage en revue des nouveaux créateurs français. Une bonne opportunité de découvrir ces marques dont nous n’avons pas l’occasion de parler sur FTDF.

bonne_gueule

En tant que média indépendant, la blogosphère de la mode masculine est en première ligne quand il s’agit de valoriser les jeunes créateurs français. Il nous parait important de promouvoir leurs histoires, leurs savoir-faire, et tout ce qui leur a permis de donner naissance à des marques de qualité.

Et c’est tout sauf un snobisme : c’est souvent là que se concentre la créativité et les meilleurs rapports qualité/prix.

Les découvrir, c’est développer une approche intelligente du vêtement : déceler les marques au bon rapport/qualité prix pour mieux consommer, promouvoir un savoir-faire local, vivre la mode sans la subir. Voici une sélection de marques que nous apprécions tout particulièrement, pour doper votre style.

MARCHAND DRAPIER, l’élégance atypique

Issu de cinq générations de négociants de tissus, Benoit fonde Marchand Drapier en 2006, aux côtés de sa femme Emilie. Le nom Marchand Drapier traduit l’héritage familial dans lequel il baigne depuis tout petit.marchand drapier

L’élégance atypique définit le style de ses collections : des vêtements simples et épurés en apparence qui se révèlent audacieux dans l’intimité tant par la noblesse des tissus employés que des détails caractérisant la signature de la maison (il revisite la toile de Jouy à travers des scénettes érotiques sur les doublures). À l’instar d’un tailleur d’un genre nouveau, Marchand Drapier façonne des vêtements chics et décalés, à porter les yeux fermés en toute occasion.

Crédit photo : http://www.marchand-drapier.com – Fan page Facebook Marchand Drapier – collection SS 13

MELINDA GLOSS, la nonchalance maîtrisée

Depuis sa naissance il y a quatre ans, la marque a pris du galon. Un style plein de caractère, de désinvolture, un homme urbain attentif à son look mais qui s’emploie à ne pas le montrer.melinda gloss

Les créateurs Rémi de Laquintane et Mathieu de Ménonville jouent sur les contrastes entre tradition et modernité : matières légendaires comme le Harrys tweed ou le baby alpage, au travers de coupes bien ajustées. On retrouve des couleurs comme le bleu électrique, le rouge brique, le vert foncé qui s’expriment à travers des matières et des détails choisis avec exigence. Melinda Gloss se porte sans modération au quotidien et viendra étoffer durablement votre vestiaire.

Crédit photo : http://www.melindagloss.com – collection SS 13

 THREE ANIMALS, entre orient et occident

Le logo de la marque montre trois animaux : l’éléphant (pour la fortune), le chameau (pour l’indépendance d’esprit) et la chèvre (pour l’esprit aventurier). Ce symbolisme chinois traduit l’esprit et la philosophie de la marque, définissant ainsi un style original et habillé, avec quelques détails ethniques.three animals

Un minimalisme oriental agrémenté de motifs, d’imprimés fleuris (signature de la marque), vous fera voyager entre l’Asie et Paris où sa créatrice Ming Ying a posé ses bagages depuis plus d’une décennie. Des vêtements trendy et confortables qui réveilleront l’animal qui sommeille en vous.

Crédit photo : http://www.three-animals.com/ – Fan page Facebook Three Animals – collection SS 13

 ETUDES / HIXSEPT, urbain et coloré

Etudes est un collectif d’artistes basé entre Paris et New York. A l’initiative Aurélien Arbet & Jérémie Egry, deux artistes, créateurs de la marque Hixsept. Sa fusion avec la maison d’édition JSBJ donne naissance à Études/Hixsept.etudes hixsept

Leur style est résolument contemporain et minimaliste, empruntant des codes au workwear et streetwear. Il est également le fruit d’un gros travail de développement des matières. Mais les cantonner à ce style serait inopportun tant leurs vêtements sont inscrits dans un processus d’expérimentation artistique.

Crédit photo : www.etudes-studio.com - Fan page Facebook Etudes/Hixsept – collection SS 13

 MEILLEUR AMI, le baroudeur urbain

Une marque d’accessoires qui porte bien son nom. Vous l’adopterez sûrement au quotidien après l’avoir essayée.  Ses sacs et ses snoods ou écharpes tubes (le croisement entre un col roulé et une écharpe) sont les pièces phares de la collection.meilleur ami

Puisant ses inspirations dans l’homme et ses voyages, le créateur Fabien Larchez définit son style comme celui d’un baroudeur urbain. Des snoods en soie imprimée divers et variés sauront restés discrets pour s’associer à toute vos tenues. Plus largement, des collections made in France qui vous apporteront style et fonctionnalité en toute circonstance.

Crédit photo : http://www.lexception.com – collection SS 2013

NATIONAL STANDARD, bien dans vos pompes

La marque de sneakers abordable aux détails haut de gamme. Qu’elles soient basses ou montantes, National Standard deviendra votre référence et vous donnera un style élégant et décontracté sans prise de tête ! Créée par deux amis, François et Arnaud, leur vision commune était d’offrir des chaussures qualitatives et accessibles, en gardant les détails de la sneaker de luxe : semelles cousues, cuirs premium. Un savant mélange entre sobriété, intemporalité et raffinement.National Standard

 

Crédit photo : http://www.nationalstandard.fr – Fan page Facebook National Standard – Collection SS 2013

PETE SORENSEN, le rocker élégant

Si vous n’êtes pas trop sneakers mais plutôt souliers habillés, Pete Sorensen devrait vous intéresser. Cette fois-ci, ce ne sont pas des amis qui se cachent derrière cette petite marque, mais un couple : Camille Hourdeaux et Kevin Serpaggi. Considérant l’un et l’autre la chaussure comme un objet à part entière entre design et accessoire, qui vient souligner les traits de personnalité.pete sorensen

On appréciera ce style léché et distingué, avec la petite touche rock en plus. Entièrement conçues et fabriquées en Italie, les chaussures Pete Sorensen sont l’alliance du style et de la qualité. Une belle marque en devenir.

Crédit photo : http://www.petesorensen.com - Fan page Facebook Pete Sorensen – Collection AW 2012

Vous voilà désormais habillés de la tête au pied pour profiter des journées ensoleillées, en toute quiétude.

Vous pouvez lire plus de présentations de marques créateurs et conseils en style sur notre blog de mode masculine BonneGueule.fr.

3 Commentaires

Classé dans Marques / Brands