Archives de Tag: vintage

Sondage/Poll : vos attentes sur FTDF

Cela fait un peu plus de 4 ans que FTDF existe et que son contenu évolue en fonction de nos goûts, de nos rencontres et de notre connaissance du menswear.

Si nous souhaitons autant que possible diversifier nos articles, nous serions curieux de savoir ce que vous, lecteurs – très fidèles pour certains – attendez de nous. Même si ça n’a jamais été dans notre habitude de nous regarder le nombril, nous vous proposons aujourd’hui une sorte de consultation afin de connaitre le type d’articles que vous souhaitez retrouver sur FTDF dans les mois à venir (ou ce que vous préférez généralement lire sur FTDF). Interviews ? Billets d’humeur ? Présentation de marques ou d’éléments historiques sur le vêtement ?… Bref! N’hésitez pas à nous faire partager vos attentes!

Vous pouvez choisir deux réponses différentes.

1 commentaire

Classé dans Informations / News

Retour aux originaux – M41, M43, M51 et M65

Comme vous le savez, sur For The Discerning Few, nous aimons particulièrement le vêtement qui a une histoire. Quoi de mieux que de se tourner alors vers les modèles originaux. Or s’il est un univers qui a inspiré – et qui continue aujourd’hui encore d’inspirer – le monde du vêtement et les designers (bons ou mauvais), c’est bien l’univers militaire.

Voici donc quelques vestes de combat (ou field jacket) qui ont largement inspiré des marques comme Ralph Lauren, Hackett, Brooks Brothers, etc. On peux encore les trouver sur Internet ou dans de bonnes friperies, il suffit d’être un peu patient. Elles sont d’excellente qualité et nettement moins onéreuses que les reproductions que l’on trouve ici ou là. Et vous pourrez vous targuer d’avoir un morceau d’Histoire sur les épaules…En outre, elles peuvent parfaitement s’accorder à une mise casual mais cependant élégante (comme le montrent la photo prise par Scott Schuman aka. The Sartorialist).

Pour information, les 4 modèles présentés ici le sont dans un ordre chronologique, en fonction de leur apparition, entre la Seconde Guerre mondiale et la Guerre du Vietnam, en passant par la Guerre de Corée. Hormis le M41, qui tient davantage du blouson que de la veste, il existe bien entendu des différences entre les modèles. Ainsi, la M51 présente un zip en fermeture centrale (en plus des boutons déjà présents sur la M41 et la M43) et les boutons des poches ont été remplacés par des boutons pressions. Enfin la M65 – field jacket emblématique de la Guerre du Vietnam – présente un col rond contrairement à ces « ancêtres » sur lequel se situe un zip afin d’ enrouler une capuche dans la doublure.

M41

M41

Clint Eastwood en M41 sur le tournage de Letters from Iwo Jima

M43

M43

M51

M51

M65

M65 field jacket

9 Commentaires

Classé dans Réflexions / Sartorial Thoughts

Vintage Menswear N°7

Septième épisode de notre série d’articles consacrée au Vintage masculin avec, là encore, 3 pièces particulièrement intéressantes: d’abord une varsity jacket des années 30, un manteau croisé Mackinaw de 1943 et enfin une paire de boots des années 30 de la Gendarmerie royale du Canada.

Sports & Leisure: Varsity Jacket – Hercules – 1930’s

Hercules est devenue l’une des marques workwear les plus cotées pendant la première moitié du 20ième siècle, notamment pour ses chemises chambray et ses sur-pantalons. La marque était de fait beaucoup portée par des ouvriers dans l’armement US lors de la Seconde guerre mondiale. Appartenant au groupe SEARS, la marque était également connue pour ses systèmes de chauffage, ses assurances, etc… Bref! Elle touchait vraiment à tout.hercules varsity jacket vintage showroom

Sous le nom Hercules, d’autres types de produits ont été créés comme cette varsity jacket type « letterman » avec son corps en laines, ses manches en cuir de cheval et sa poche poitrine en forme de ballon de football américain. Ce blouson ne comporte cependant pas la fameuse chenille letter; on ne peut donc pas véritablement parler de letterman jacket. Pour plus d’information sur le sujet, vous pouvez consulter notre article traitant des varsity letters.

Military: Mackinaw Jacket – A. Whyman ltd for US Army – 1943

La veste Mackinaw ou jeep jacket est typiquement associée à l’US Army pour laquelle elle a été créée. Sa première version est apparue vers la fin de la Première guerre mondiale, s’inspirant probablement d’un patronage assez courant pour les manteaux de la fin du 19ième/début du 20ième siècle. Son nom « Mackinaw » provient du Détroit de Mackinac (détroit reliant les lacs Huron et Michigan) et ce modèle fut très vite adopté par les bûcherons et les chasseurs de cette région du Nord des Etats-Unis. Entre workwear et military wear, il n’est pas rare que les frontières soient poreuses, tant la solidité et le côté fonctionnel sont des éléments prépondérants pour l’une et l’autre de ces catégories.BRITISH_MADE_MACKINAW_COAT_(WWII) vintage showroom

La première version de la Mackinaw Jacket datant de la Première guerre mondiale a été réadaptée en 1938 et intégrée à l’uniforme d’hiver de l’US Army; elle est désormais réalisée à partir du classique canvas de coton vert et doublée en laine type « blanket ». Plusieurs versions ont ensuite vu le jour: en 1942, la Mackinaw Jacket ne présentait pas de col châle en laine et le dernier modèle sorti en avril 1943 ne comportait pas de ceinture (sans doute en raison des restrictions imposées en tant de guerre).

Tous les Mackinaw n’ont pas été fabriqués aux Etats-Unis. Certains ont été réalisés sous licence au Royaume-Uni. C’est le cas de celui-ci justement; les boutons réalisés en plastique sont un signe de sa fabrication britannique.

Workwear: Riding Boots – Royal Canadian Mounted Police – 1930’sriding boots vintage showroom

Ces bottes à bout droit, aux lacets à la fois fonctionnels pour ceux du devant et décoratifs pour ceux du côté, faisaient partie intégrante de l’uniforme de la Gendarmerie royale du Canada (Royal Canadian Mounted Police), uniforme composé d’un pantalon bleu nuit à galon jaune sur le côté, d’un chapeau type « stetson » à large bord, d’un ceinturon baudrier de cuir appelé Sam Browne et d’une veste sergée rouge. Evidemment, cet uniforme n’était qu’une tenue d’apparat.police montée canada

Ses différents éléments sont antérieurs à la formation de la Gendarmerie royale en 1920, et étaient déjà portés par la Police montée du Nord-Ouest  fondée en 1873. Cette force de police était alors équipée d’un mélange de surplus militaire britannique et d’uniformes de l’US Cavalry. La Gendarmerie royale du Canada a elle même été formée consécutivement à l’association de la Dominion Police et de la Police montée du Nord-Ouest.

Pour la petite histoire, leur statut « royal » leur a été conféré par le Roi Edouard VII pour services rendus lors de la Seconde Guerre des Boers (1899-1902) opposant l’Empire britannique à la République Sud-Africaine du Transvaal.

Souce: Vintage Menswear

Poster un commentaire

Classé dans Histoire / History

Jinji, 22 Rue des Canettes Paris 6ème

Voici une petite boutique, à la déco et à l’offre pertinentes comme on aimerait en trouver davantage à Paris. Nous y-faisions d’ailleurs référence dans notre article consacrée à Hartford puisque Jinji se trouve juste en face de la boutique Hartford, rue des Canettes dans le 6ème arrondissement de Paris.vitrine jinji 12

Jinji propose une offre éclectique, très marquée par le style US et la sous-culture américaine, faite de belles pièces – notamment des pièces vintage originales –  et de marques intéressantes dont voici quelques exemples: Adidas, Engineered Garments, Filson, Orslow, Inverallan, Yuketen, Sanders, Lee, Patagonia, Levis Made & Crafted, Momotaro, Brown’s Beach Jacket, New Balance, Nike, etc…

Certains puristes pourraient considérer que cette offre n’a rien d’extraordinaire. Cependant, on constate depuis trop longtemps un manque cruel de bons détaillants à Paris, la pauvreté de l’offre de certains et l’odeur de naphtaline qui s’en échappe bien souvent. Alors on ne peut que se réjouir d’une boutique comme Jinji à l’ambiance agréable, aux vitrines réussies et changées fréquemment et où le professionnel a effectué en amont une sélection pertinente, réduisant de fait le risque de se tromper chez son client. Jinji propose de bons produits, dans une tendance assez immuable, qui ne se démoderont pas d’une année sur l’autre, et ça, c’est déjà beaucoup!

Voici quelques illustrations qui vous donneront une idée de ce que propose Jinji, dans la boutique de la Rue des Canettes ou sur son E-Shop:jinji56Engineeredgarments13jinji89Orslow Japan 3FILSONSEATTLECRUISER1filsonwoolmackinaw1Inverallan3Anavy1(001)jinji75jinji 56jinji 98Orslow japan tropical jacket ERDL 1jinji vitrine 7jinji vitrine 1

2 Commentaires

Classé dans Shops

Avis aux amateurs

Dries Van NotenIl se tient en ce moment au musée des Arts Décoratifs de la ville de Paris une exposition consacrée aux inspirations du designer belge Dries Van Noten. Dans le cadre de celle-ci sont donc présentées différentes sources d’inspiration (Dandysme, Camouflage, Uniformes, Asie, etc.) du designer et notamment des pièces d’archive ayant inspiré certaines de ses collections masculines et féminines. Au delà de l’intérêt que l’on peut porter à la méthode de travail de Dries Van Noten, certaines pièces d’archive exposées valent franchement le détour, notamment une trentaine de paires de souliers mesure (Richelieu, Derby, Loafers, Opera Pump, etc.), des Cleverley et des Tuczek pour la plupart, ayant appartenu à Alexis de RedéIl est assez exceptionnel d’avoir l’opportunité de voir réuni un si grand nombre de ces créations, les amateurs de beaux souliers ne devraient donc pas passer à côté.

L’exposition est prolongée jusqu’au 2 novembre 2014.

2 Commentaires

Classé dans Informations / News